Château de Bourdeau

Carte des vins & boissons

Michel_GrisardL’ARC ALPIN
par Michel Grisard

Chers amis, chères amies,

Vigneron savoyard, j’ai toujours cru que ma région avait un immense potentiel pour produire de grands vins.

En 1983, je crée le Domaine Prieuré Saint Christophe avec l’ambition de « faire des grands vins avec la Mondeuse », alors qu’à l’époque, elle était très mal-aimée. J’ai réussi mon pari en la plaçant sur la carte des plus grands restaurants. En 1998, un projet fou voit le jour avec la réhabilitation du coteau en friche de Cevins. Je crée le Domaine des Ardoisières. La réhabilitation du Château de Bourdeau est dans le même esprit : partir d’un très beau potentiel en déprise pour en faire un joyau.

J’ai collaboré naturellement à la réalisation de ce beau projet en créant la vigne en amphithéâtre. Les cépages sont l’Altesse, le Cacaboué, le Chasselas, le Gringet, la Jacquère, La Mondeuse Blanche, La Roussane. Tous ces raisins doivent donner naissance à une très belle bouteille de méthode traditionnelle, sous le nom de « Les Amants du lac ». Des bulles d’une cuvée très confidentielle et unique qui vous sera proposée sur cette carte.

Responsable du « Centre d’Ampélographie Alpine Pierre Galet », j’ai voulu cette carte des vins originale par des cépages autochtones et régionaux de l’Arc Alpin. La part belle est faite aux cuvées de Savoie, mais nous trouvons de la Slovénie à la Méditerranée une palette de vins originaux qui ont tous en commun d’être nés dans une vallée de cette belle et grande région des Alpes, à cheval sur 6 pays. Ce sont des vins issus de cépages peu connus avec des potentiels extraordinaires. Ils sont souvent peu alcooleux et donnent des vins, ou très gouleyants, ou de fort caractère, mais toujours très originaux. Ils sont cultivés et leurs raisins vinifiés par des hommes et des femmes passionnés par leur métier.

J’espère que vous serez agéablement surpris en les découvrant au Château de Bourdeau et à la table du Chat qui nage. Ces vins se marieront parfaitement avec la cuisine, elle aussi originale, de Siôn Evans, en harmonie avec l’atmosphère romantique de ce lieu.